L'Épaule

Stage post-gradué de 2 jours ouvert à tous les ostéopathes sans prérequis LMO.

 

Périarthrite scapulo-humérale, épaule gelée, épaule traumatique, dégénérative ou post-chirurgicale, épaule « psychologique », etc. sont des motifs de consultation auxquels l’ostéopathe se trouve régulièrement confronté. Ce stage inédit, qui associe pour la première fois l’expérience ostéopathique de deux experts dans ce domaine, vise à mieux comprendre tous les tenants et aboutissants du complexe de l’épaule. Il vous permettra d’intégrer efficacement de nouvelles techniques dans votre pratique quotidienne.

 

Objectifs :

·      Approfondir vos connaissances anatomiques et cliniques du complexe de l’épaule.

·      Valoriser certains éléments peu ou mal connus de l’épaule.

·      Développer une palpation précise de tous les éléments de l’épaule.

·      Visualiser dans l’espace les interconnexions entre différentes structures de l’épaule.

·      Acquérir des outils diagnostiques pertinents : tests cinématiques et tests spécifiques de mise en tension tissulaire.

·       Apporter de nouvelles solutions ostéopathiques aux souffrances de l’épaule.

 

Programme :

 

1er JOUR (8 heures)

Matin :

Anatomie pratique.

Rappels de connaissances : anatomie descriptive et anatomie fonctionnelle.

Pratique dirigée

Technique des dépressions cutanées pour repérer les points clés de la ceinture scapulaire : reliefs osseux (clavicule, coracoïde, acromion, épine de la scapula, tête humérale, etc.), tendons et insertions musculaires (élévateur de la scapula, rhomboïdes, grand dorsal, grand rond, petit rond, grand pectoral, petit pectoral, trapèze, etc.), artères et veines (carotide, subclavière, axillaire), nerfs (plexus brachial, nerfs suprascapulaire, axillaire, radial et médian).

 

Après-midi :

Anatomie clinique 

Rappel d’un principe fondamental : « la structure gouverne la fonction » et comment se servir de la fonction pour évaluer la structure. 

Anatomie fonctionnelle de l’épaule : ce que nous apprennent les dernières données cinématique et intérêts ostéopathiques. 

Les nouveaux concepts de souffrance neurale et/ou vasculaire, de diastasis articulaire, de ligne de force intra-osseuses, de lésion ligamentaire et de labrum.

Pratique dirigée

Le testing dynamique des différentes composantes de l’épaule pour établir les indications ostéopathiques et/ou chirurgicales : abandon ou amélioration de certains tests en fonction des données actuelles la scapula, tests en amélioration de symptôme, rôle et intérêt ostéopathique de la chaîne cinétique. 

Les espaces à valoriser : l’intervalle des rotateurs, l’incisure scapulaire, l’espace sous-acromial, le défilé inter-scalénique, l’espace pré-scalénique, la pince costo-claviculaire, le tunnel sous-pectoral, le trou carré de Velpeau et le creux axillaire.

 

2ème JOUR (8 heures)

Matin :

Théorie et pratique dirigée

Procédure de diagnostic et de traitement LMO de la ceinture scapulaire.

·      Test en tension : test global, test spécifique et test analytique 

·      Test en balance inhibitrice. 

·      Traitement par recoil.

Corrections simple ou combinées des différentes lésions rencontrées.

 

Après-midi :

Théorie et pratique dirigée

Les approches ostéopathiques complémentaires. Approches fonctionnelles VS approches anatomiques : intérêts ostéopathiques de combiner les deux.

Arbre décisionnel. Est-ce déchiré ? Est-ce raide ? Est-ce irritable ? Influence du rachis cervical ? 

Concept biopsychosocial des douleurs d’épaule.

Comment tout synthétiser et décision thérapeutique : place de l’ostéopathie, orientation dans une prise en charge pluridisciplinaire. 

Evaluation QCM des acquis.