LIEN MÉCANIQUE OSTÉOPATHIQUE ANIMALIER

Le suivi ostéopathique animalier demande beaucoup d’attention, d’observation et de respect. Respect de l’animal et de la plainte décrite, attention et précision de l’examen clinique palpatoire, observations posturales et locomotion, non- agression thérapeutique.

Ces préceptes sont conformes à l’être humain dans la pratique de l’Ostéopathie et particulièrement dans celle du Lien Mécanique Ostéopathique, transposables au monde animalier.

Nous différencierons les pratiques Humaines et Animalières en dénommant : LMOH et LMOA

Ce qui est proposé dans le LMOA, n’a rien de comparable avec le suivi de la médecine vétérinaire, le LMOA est une approche singulière, fonctionnelle, globale ou symptomatique suivant la nécessité, propre au concept du Lien Mécanique Ostéopathique. Accéder ou obtenir la confiance des animaux, grands ou petits, nécessite une belle humilité, de la patience mais aussi de la fermeté, c’est tout un Art.
Nous verrons et étudierons essentiellement l’animalerie équine. Cependant nous aurons la possibilité soit de traiter soit de parler d’autres animaux (chien, chèvre, vache...).

L’étude de l’être humain (son abord ostéopathique) est bien codifiée.
Nous tenons compte lors de l’examen clinique de 8 unités fonctionnelles comme la colonne vertébrale, le crâne, les membres, les artères etc....
Puis nous hiérarchisons le tout et traitons spécifiquement ce que nous appelons les trois fondamentaux, qui font l’originalité du Lien.

Pour résumer ce sont :

  •  Les tests en tension ou en traction

  •  La balance inhibitrice (hiérarchisation)

  •  L’ajustement spécifique, le Recoil

    C’est dans les années 75/80 que j’ai définitivement codifié ces trois principes fondamentaux qui restent la base de notre concept, de nos principes, de notre philosophie.

Dans la pratique du LMO H et maintenant du LMO A, les préceptes du Lien H s’appliquent au Lien A en totalité ou presque.
Cependant certaines particularités existent comme par exemples :
Les 8 unités fonctionnelles H sont regroupées en 3 Unités Fonctionnelles Regroupées (3 UFR).

Les 3 UFR feront l’objet de notre enseignement. Elles se décomposent ainsi :

  •   1° UFR : les artères, le thorax, l’abdomen, les viscères accessibles (notamment le diaphragme).

  •   2° UFR : les membres, (articulations, les lignes de force, les métaphyses, intra- osseux), les artères des membres et les fascias superficiels.

  •   3° UFR : le crâne, la colonne vertébrale, le bassin, la queue, les fascias superficiels.

  • Ces 3 UFR fonctionnent en synergie et s’influencent mutuellement. Nous connaissons tous les chaines lésionnelles humaines, celles-ci s’appliquent chez l’animal, d’où la nécessité d’une approche la plus globale.
    Nous étudierons aussi la posturologie et ses fixations, la locomotion particulièrement importante.

    Nous vous invitons à vous procurer le livre :
    « Posture et performance » de Gillian HIGGINS et Stéphanie MARTIN aux éditions BELIN.

    La demande d’une intervention en ostéopathie animalière est de plus en plus fréquente. Nous devons savoir y répondre suivant des critères rigoureux, comme pour l’ostéopathie humaine.
    L’ostéopathie animalière saura vous procurer une source de satisfaction, de connaissances et de joie intense.

    La formation du Lien est ainsi complétée de l’Homme à l’Animal.

    La formation se déroulera sur 2 jours.
    Elle vous donnera tous les éléments utiles à l’application pratique du LMOA.

    Ce séminaire se tiendra dans un magnifique centre équestre avec pour les travaux pratiques (TP) des chevaux, un chien.
    L’enseignement sera essentiellement équin. Il vous sera proposé un maximum de temps pour la pratique

Pour une question d’efficacité de l’enseignement, le nombre de participants est limité à 10.

 

Horaires :

1° jour 10h-12H30 14h-17h30

2° jour 9h-12h30 14h-16h30